Rechercher
  • one promotion

4,1 milliards d’euros pour la LGV Bordeaux –Toulouse

Mardi 27 avril 2021, Jean Castex a écrit à Carole Delga et Jean-Luc Moudenc pour annoncer l'engagement de l'état à apporter 4,1 milliards d'euros au financement de la ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse.


Des sociétés de financement dont les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine et les métropoles de Toulouse et Bordeaux seront mises en place pour soutenir ce projet d'envergure, dont l'impact doit avoir un impact sur l'économie locale, le tourisme et le tourisme l'immobilier neuf à Toulouse et Bordeaux.

Quels sont les avantages de la grande vitesse à Toulouse ?


Trois jours après que le président socialiste de la région Occitanie et le maire des Républicains de Toulouse ont signé dimanche 25 avril un communiqué demandant au gouvernement de réagir et d'exprimer leur indignation, Toulouse a finalement obtenu sa LGV.


En toile de fond, l'état vient d'émettre 1,38 milliard d'euros pour la ligne à grande vitesse Marseille/Nice, mais il ne s'est pas encore engagé envers l'Occitanie.


La LGV Bordeaux-Toulouse rapprochera Paris de Toulouse à 3h10 tandis qu'aujourd'hui à 4h15 de trajet.


Pour les utilisateurs toulousains, cela fera gagner du temps, mais pas que !


Avec le TER desservant Matabiau, les usagers des lignes Haute-Garonne, Tarn ou Lot gagneront également une heure sur le trajet vers Paris.


Les Avantages économique :


La mise en service de la nouvelle LGV devrait avoir un impact sur les activités économiques.


Les entreprises régionales pourront constater l'amélioration de leur compétitivité et l'expansion du marché.

Cette nouvelle ligne créera les conditions d'un transport ferroviaire efficace vers les centres de décision ou les hubs mondiaux, et devrait favoriser les activités commerciales, ce qui favorisera sans aucun doute le développement des activités.

Après le lancement de la LGV Rennes-Paris, le volume de trafic en Bretagne a augmenté de 18 % sur les trois premiers mois d'exploitation (juillet à septembre 2017) par rapport à l'été 2016 (données SNCF Mobilités).


Entre Paris et Bordeaux, le flux de passagers des TGV a augmenté de 75 % par rapport à l'été 2016, soit une augmentation de près d'1 million de passagers.


6 vues0 commentaire